• Boxes Pieds-Poings : American kickboxing (Point-fighting/Semi-contact, Full-contact, Low-kick), Japanese kickboxing (K-1, Shoot-boxing) & Thai-boxing (Muay-thai)
  • Sports Pieds-Poings-Sol : Pancrace (Sub-strike) & MMA (Shoot-fighting)
  • Submission-Wrestling
  • Activités de réalisation technique & martiale : Fitness-forms (Aero-kick/cardio-kickboxing, Aero-fight/cardio-fighting) & Martial-forms [Traditional-forms (Hard-style & Soft-style) & Modern-forms (Free-style/ musical-forms)]
  • Activités de défense : Defense-forms (Freehand-defense, Kick-defense contact & Stick-defense)
  • Président (gestion internationale) : Thierry MUCCINI – 06.50.64.35.49 - muccini.kick@hotmail.fr
  • Directeur technique fédéral (gestion nationale) : Alain DELMAS – 06.80.87.67.82 - ctn.wka@free.fr
  • Secrétariat - cnkb@free.fr
  • Service affiliation/licence : Brigitte ISNARD – 06.12.17.07.15 - servicelicence@free.fr

OBTENTION DE TITRES PAR LA V.A.E. FEDERALE & FORMULES SANS EXAMEN

Objet : OBTENTION DE TITRES PAR LA V.A.E. FEDERALE (2)

 

D’abord, il est inconcevable qu’un quelconque titre soit accordé par « complaisance ». Depuis le démarrage en 2002 de la « WKA-France nouvelle formule » aucun titre n’a été accordé par ce biais. Les cadres régionaux et nationaux et autres diplômés actuels du CNKB/WKA-France ont obtenus leurs diplômes fédéraux soit par examen aménagé, soit par leurs résultats sportifs soit par équivalence de diplôme d’une autre fédération et cela gratuitement.

 

D’autre part, par respect d’équité entre les clubs, quel que soit le mode de validation, une délivrance de diplôme est assujettie à UNE PRISE D’AFFILIATION CNKB DE L’ASSOCIATION OU A L’IMPLICATION DANS UNE ASSOCIATION AFFILIÉE AU CNKB/WKA-FRANCE DISPOSANT D’UN QUOTA AVOISINANT VINGT LICENCES

 

Il est utile de rappeler les modes d’obtention des diplômes d’enseignant de club et de grade de ceinture noire au sein du CNKB/WKA-France. Les titres d’enseignant de club et de grades de C.N. peuvent s’obtenir par les formules ci-dessous (1). L’acquisition d’un diplôme est asservie d’un niveau exigence et nul ne peut y déroger. Cela doit être le cas également pour une demande de V.A.E.

 

Ainsi d’après la loi de 2002, la formule par la validation des acquis de l’expérience, ou « VAE 2002 », permet à toute personne de faire valider les acquis de son expérience (salariée, non salariée, bénévole, professionnelle, personnelle, associative), en vue de l’obtention d’une certification. L’esprit concerne la reconnaissance du rôle formateur d’une association et d’une pratique de terrain. Les compétences acquises par l’expérience (connaissances et aptitudes) doivent être ainsi prisent en compte.

 

Pour ce qui concerne la formule par la validation des acquis de l’expérience (V.A.E.) : la loi stipule que la procédure vise à rétablir une certaine parité entre les acquis de la formation classique et ceux résultant de parcours parallèles ou autodidactes, notamment. La reconnaissance des acquis de l’expérience permet à un pratiquant de valider des compétences sans être obligé de se présenter à un examen. Les acquis doivent concerner au moins une période de trois ans.

 

Vous trouverez ci-dessous les formulaires permettant une DEMANDE DE V.A.E 2 ou d‘EQUIVALENCE ou de MISE-A-JOUR ou de R.E.C. ou d’A.T.E.

 

FORMULAIRE pour la :
.Reconnaissance des expériences pédagogiques/R.E.P c’est-à-dire par la V.A.E. (D.A.F., D.I.F. & D.P.F.)
CNKB-FORMULAIRE DEMANDE VAE-AVECdiplome-sept16
CNKB-FORMULAIRE DEMANDE VAE-SANSdiplome-sept16 + travail complémentaire pour D.I.F. et D.P.F. : cnkb-travail-complementaire-dif-et-dpf
CNKB-ConditionVAEenseignantClub-juil17
.Reconnaissance des expériences techniques/R.E.T c’est-à-dire par la V.A.E. (C.N.1° à C.N.3°) :
CNKB-VAEdiplomeGRADE-08aout17-v4
CNKB-FORMULAIRE DEMANDE VAE-AVECdiplome-sept16
.Reconnaissance des expériences de compétition/R.E.C. c’est-à-dire par la V.A.E. (C.N.1° à C.N.3°) :
CNKB-DEMANDE ATTRIB CN1-2-3-ResultOPPO-juil17
CNKB-DEMANDE ATTRIB CN1-2-3-ResultFORM-sept16
.Reconnaissance des expériences de compétition et titres sportifs de haut niveau/R.E.C. c’est-à-dire par la V.A.E. (C.N.4° & C.N.5°) :
CNKB-DEMANDE ATTRIB CN4-5-TitresOPPO-mars17
.Reconnaissance des titres pro/R.T.P c’est-à-dire par la V.A.E. (C.N.1° & C.N.3°) :

(1) L’accès aux titres d’enseignant de club s’effectue selon TROIS FORMULES :
  • Stage et examen fédéral : voir programme au menu « formation d’enseignant »
  • Validation des acquis de l’expérience (V.A.E)
  • Equivalence & mise à jour de diplôme

(1) L’accès aux grades de ceinture noire s’effectue selon HUIT FORMULES :
  • Examen technique fédéral pour les mois de 35 ans : voir programme au menu « Ceinture noire »
  • Examen technique fédéral adapté pour les 35 ans et plus : voir programme au menu « Ceinture noire »
  • Examen technique fédéral adapté pour les cadres et entraîneurs émérites : voir programme au menu « Ceinture noire »
  • Validation des acquis de l’expérience (V.A.E)
  • Reconnaissance de l’expérience de compétition pour la CN1° à CN3° (R.E.C.)
  • Reconnaissance de l’expérience de compétition & titres de haut niveau pour la CN4° et CN5° (R.E.C.)
  • Equivalence (EQ.) & mise à jour de diplôme (M.A.J.)
  • Accession à titre exceptionnel (A.T.E.)

(2) Les validations des acquis de l’expérience (VAE) au sein du CNKB/WKA-France :
– La REP pour un diplôme d’enseignant (reconnaissance des expériences pédagogiques) est un dispositif fédéral qui permet de valider des acquis pour les enseignants qui animent des séances de pratique depuis 3 saisons au minimum dans une association sportive. Deux formules : aménagement de la formation de 18 ans à 34 ans et validation adaptée pour les 35 ans et plus.
– La RET pour la ceinture noire (reconnaissance des expériences techniques) est un dispositif qui permet de valider des acquis pour les pratiquants de plus de 35 ans et pour les athlètes de bon et haut niveau de plus de 18 ans ayant un nombre conséquent d’expériences sportives et des titres sportifs.
(3) Les mentions sportives des diplômes (DAF, DIF et C.N.)
– MENTION – POINT-FIGHTING (semi-contact américain sans low-kick),
– MENTION – FULL-CONTACT : no low-kick (light-contact et  plein-contact américain sans low-kick)
– MENTION – KICK-BOXING : japanese kickboxing ou K-1 style (kickboxing japonais avec coup de genou), low-kick (kickboxing américain avec low-kick & sans coup de genou)
– MENTION – MUAY-THAI : kick-boxing thaïlandais.
– MENTION – SHOOT-BOXING : shoot-boxing (kickboxing avec projections et soumission de type ex kickboxing japonais des années 1960).
– MENTION – COMBAT MIXTE (Pancrace, sub-strike et shoot-wrestling (boxe et lutte de soumission combinées de type pancrace).
– MENTION – SUBMISSION WRESTLING : Grappling
– MENTION – FITNESS-FORMS : AERO-KICK/cardio-kickboxing ou AERO-MARTIAL (activité martiale et artistique de mise en forme)
– MENTION – DEFENSE-FORMS : FREEHAND-DEFENSE ou KICK-DEFENSE ou STICK-DEFENSE (auto-défense à mains nues ou/et avec arme)
– MENTION – MARTIAL-FORMS : TRADITIONAL-FORMS (Hard-style, Soft-style) ou MODERN-FORMS (Free-style-forms, musical-forms) – activité de réalisation d’arts traditionnels ou modernes.

Rappel du texte de la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002
1/Validation :
Peuvent donner lieu à validation, les acquis de l’expérience correspondants aux activités salariées, non salariées ou bénévoles (par exemple, associatives ou syndicales), d’une durée minimum de trois ans. Ces acquis doivent correspondre en tout ou partie aux compétences répertoriées dans le référentiel de la certification visée.
Trois types de décisions peuvent être prises par le jury de validation :
– la reconnaissance directe du titre, diplôme ou certificat demandé par le candidat ;
– la reconnaissance sous conditions du titre, diplôme ou certificat demandé par le candidat. Dans cette hypothèse le candidat doit préalablement satisfaire à l’obligation d’acquérir certaines compétences, ce qui en général se traduit par l’obligation de suivre un ou plusieurs modules de formation faisant partie de l’enseignement propre à l’obtention du diplôme visé. La reconnaissance du titre intervenant donc dans un second temps.
– l’admission du candidat à suivre le cursus conduisant au titre visé dans une année d’étude donnée. Par exemple un candidat sera admis directement en troisième année de licence, à charge pour lui de la réussir pour obtenir le diplôme visé dans les conditions habituelles. Dans cette hypothèse, soit le candidat réussit à être diplômé, soit les choses restent en l’état.
2/ Accompagnement :
Quelle que soit la certification visée, les salariés peuvent bénéficier d’un congé de VAE de 24 heures, consécutives ou non, et ainsi bénéficier d’un accompagnement facultatif en vue de faciliter leur démarche de validation. Pour l’ensemble des diplômes et certificats de qualification, la personne (candidat libre ou salarié) peut se rapprocher d’un organisme pour être accompagnée. Dans le cas d’un accompagnement, celui-ci peut être assuré soit par le certificateur (ministères concernés, universités), soit par un autre opérateur, par exemple les instituts de formation pour les diplômes en travail social. Pour les titres professionnels du Ministère du travail, l’accompagnement des candidats à la validation des acquis de l’expérience est organisé par les cellules techniques de validation et comporte :
– une information individuelle ou collective ;
– une aide personnalisée à l’élaboration du dossier de candidature : définition de l’objectif de validation au vu de l’expérience et constitution du dossier;
– un accompagnement dans la procédure : choix des certificats de compétences professionnelles, le cas échéant positionnement, identification des preuves dont dispose le candidat, élaboration du plan d’action ;
– une valorisation des résultats et un suivi du plan d’action.

Partenaires