• Groupe des Arts martiaux : Traditional karate (kumite & kata) & Martial-forms [Traditional-forms (Hard-style & Soft-style) & Modern-forms (Free-style / musical-forms)]
  • Groupe des Sports Pieds-Poings : Point Karate – Full Karate – Lowkick Karate JAPAN-KICK Karate
  • Groupe des Sports Pieds-Poings-Sol : Free-boxing - Shoot-boxing Karate – MIXED Karate
  • Groupe des Activités de mise en forme : Fitness-forms (Aero-kick/cardio-kickboxing - Aero-fight/cardio-fighting)
  • Groupe des Activités de défense : Defense-forms (Freehand-defense - Kick-defense contact - Stick-defense)
  • Groupe des Activités DU HANDISPORT : Traditional Karate & Martial-forms, Full Karate, Fitness-forms, Defense-forms
  • Président (gestion internationale) : Thierry MUCCINI – 06.50.64.35.49 - muccini.kick@hotmail.fr
  • Président délégué et direction technique (gestion nationale) : Alain DELMAS – 06.80.87.67.82 - ctn.wka@free.fr
  • Secrétariat - cnkb@free.fr
  • Service affiliation/licence : Brigitte ISNARD – 06.52.02.40.60 - servicelicencecnkb@gmail.com
  • Division Full karate : Henri GIORDANO – 06.12.44.18.99
  • Division Lowkick karate : Mohamed BENTELDJOUNE – 06.85.94.90.67
  • Division Japan-kick karate : François FONTAROSA – 06.22.37.19.13
  • Division Mixed karate & Défense-forms : José DA SILVA – 06.71.00.32.74
  • Division Free-boxing & Handisport : John LELONG – 06.98.80.95.45
  • Division Traditional karate & Martial-forms : Hervé PUVELAND – 06.86.42.49.90
  • Division Fitness-forms : Eric GIBERNÉ – 06.50.91.86.53
  • Commission des grades et équivalences : José DA SILVA - 06.71.00.32.74
  • Commission des compétitions : Eric IMBERNON – 06.13.03.76.80
  • Commission des formations : Olivier BLANCO – 06.22.64.20.91

RESPONSABILITES D’UN DIRIGEANT DE CLUB

 

boxe-image-animee-0005    ►►►      Dernière modification EN ROUGE

 

Ci-dessous vous trouverez quelques rappels de fonctionnement en club.

 

INSCRIPTION DES ADHÉRENTS : le « certificat médical de non contre-indication au sport » est obligatoire dès la première séance de pratique ainsi que le remplissage de la feuille d’adhésion-club (avec le n° de téléphone de la personne à prévenir en cas d’accident). Rappel : Le certificat médical de NON CONTRE-INDICATION A LA PRATIQUE A L’ENTRAINEMENT est valable trois années et la licence-assurance fédérale est valable pour une saison c’est-à-dire du 1er septembre au 31 août. Ainsi le certificat médical de non contre-indication à la pratique du sport qui vous est remis, dont la validité est de TROIS SAISONS, doit être asservi chaque saison d’un QUESTIONNAIRE DE SANTE (Journal officiel de la République française du 24 juillet 2017 – voir le texte ci-dessous). Celui-ci conservé par le club.

JORF-EXAMEN-MEDICAL
QUESTIONNAIRE-DE-SANTE

 

ACCUEIL DES MINEURS : Un mineur (moins de 18 ans) doit être accompagné par son responsable légal lors de la première séance et le responsable légal doit signer obligatoirement l’autorisation parentale sur la fiche d’adhésion-club (le signataire doit joindre une photocopie de sa pièce d’identité). En cas d’absence d’un mineur à une séance d’entraînement, le responsable du club doit prévenir la famille le jour même.

Pour les cours des moins de 15 ans : l’entraîneur doit arriver une demi-heure avant la séance pour accueillir les jeunes et leurs accompagnateurs. Le cours terminé, il quitte la salle d’entraînement après s’être assuré de la récupération des jeunes par les familles. Un accord écrit du responsable légal sur la fiche d’adhésion-club est obligatoire dans le cas où le jeune repart dans son foyer sans être accompagné.

Les moins de 13 ans doivent être obligatoirement raccompagnés chez eux par un majeur (un membre de la famille ou une personne mandatée par le responsable légal). Tout cela doit être consigné sur la fiche d’adhésion-club : avec les informations suivantes : nom, prénom, téléphone du « raccompagnateur ».

L’entraîneur doit posséder dans son sac un registre de présences sur lequel est consigné à chaque séance l’assiduité d’un mineur. En cas de retard pour la séance voire de départ anticipé du jeune pratiquant, les heures d’arrivée et de fin de présence doivent être consignées. Toute absence, même ponctuelle, doit faire acte avant le cours d’un appel téléphonique à la famille. Toute absence, retard, ou départ anticipé du mineur et abandon provisoire ou définitif de l’activité doit être justifié par un mot écrit, daté et signé du responsable légal.

 

DECLARATION D’ACCIDENT : c’est à l’association elle-même de déclarer un dommage corporel à l’assureur fédéral, au plus tard dans les cinq jours. Pour cela, remplir le formulaire de déclaration d’accident fourni par l’assureur, joindre une photocopie de la licence sportive (ou à défaut, le numéro de licence de la saison en cours) et une photocopie du certificat médical indiquant les lésions occasionnées par l’accident. L’assureur enverra un courrier au blessé stipulant l’ouverture d’un dossier de prise en charge. En toutes circonstances, le club conserve une photocopie de la déclaration et du certificat médical dans ses archives.

 

P.J. : RECOMMANDATIONS AUX CLUBS-sept14 (avec plus de détail) – fichier en format PDF

mds
. Contrat Mutuelle Des Sportifs contrat du CNKB n°800 A 000143 – individuelle accident/assistance rapatriement et contrat responsabilité civile/défense recours
CNKB-AttestationMDS-AssuranceRC-13nov18
MDS-contrat 800
MDS-Notice IA
MDS-Notice R.C.-D.R.   MDS-policeRC.

Extension d’assurance à la discrétion des adhérents de clubs :  mds  mds-prevoyance-complementaire-sportmut

 


RESPONSABILITES D’UN DIRIGEANT & ANIMATEUR DE CLUB

Responsabilites des encadrants des mineurs
EXEMPLE D’ASSURANCE de club
Trousse de secours type

 


► CERTIFICAT MEDICAL DE PRATIQUE Arrêté ministériel du 24 juillet 2017 fixant les caractéristiques de l’examen médical

Le journal officiel de la République française (JORF du 15 août 2017) a publié l’arrêté du 24 juillet 2017 fixant les caractéristiques de l’examen médical spécifique relatif à la délivrance du certificat médical de non-contre-indication à la pratique des disciplines sportives à contraintes particulières, dont nous faisons partie. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000035418863&dateTexte=&categorieLien=id
– Le certificat destiné à un NON COMPETITEUR : le certificat sera valable 3 ans accompagné d’un questionnaire de santé à fournir pour chaque saison produit par le licencié lui-même attestant de sa bonne santé. Celui-ci devra être remis au club et conservé par ce dernier.

 


► CERTIFICAT MEDICAL DE PRATIQUE EN COMPETITION

– Pour un COMPETITEUR des disciplines dites « TECHNIQUES » le certificat médical de non contre-indication à la compétition doit préciser la discipline ou groupe de disciplines proches et valable 18 mois.
– Le certificat destiné un COMPETITEUR des disciplines dites de « PRECOMBAT* » (avec techniques appuyées) : un certificat médical de non contre-indication à ces pratiques ainsi qu’un E.C.G. et un certificat ophtalmologique pour la classe B et classe A. Les certificats médicaux seront valable 18 mois de date à date.

Pour résumer :
. Pour un pratiquant en LOISIR = certificat médical de non contre indication à la compétition, validité 3 ans + questionnaire de santé saisonnier.
. Pour un COMPETITEUR :
– VETERAN de 40-50 ans et plus en LIGHT-CONTACT ou/et VETERAN de 40-50 ans en MEDIUM-CONTACT* = certificat médical de non contre indication à la compétition, validité 3 ans + questionnaire de santé saisonnier + la réalisation d’un bilan cardiologique comprenant un électrocardiogramme interprété de moins de 18 mois.
– VETERAN de 40-44 ans en PRECOMBAT* en classe B ou A exclusivement et n’ayant pas stoppé sa carrière de compétiteur de plus de deux saisons (interdit à un vétéran en clase D et classe C), certificat médical de non contre indication à la compétition (validité 18 mois) + questionnaire de santé saisonnier + un ECG interprété de moins de 18 mois + une épreuve d’effort interprétée de moins de 24 mois + un fond d’œil 3 miroirs de moins de 18 mois.
– En PRECOMBAT* CADET 2è année 15 ans, JUNIOR-B 16-17 ans, JUNIOR-A 18-20 ans) =  certificat médical de non contre indication à la compétition de moins de 18 mois + questionnaire de santé saisonnier + ECG interprété de moins de 18 mois.
– EPRECOMBAT* SENIOR 21-39 ans (classe D et classe C) et PRECOMBAT SENIOR 19-44 ans (classe B et classe A) =  certificat médical de non contre indication de moins de 18 mois + questionnaire de santé saisonnier + ECG interprété de moins de 18 mois + un fond d’œil 3 miroirs de moins de 18 mois (pour la classe B et classe A). RAPPEL : A partir de 40 ans et jusqu’à 44 ans, vétéran n’ayant pas stoppé sa carrière de plus de deux saisons, certificat médical de non contre indication de moins de 18 mois + questionnaire de santé saisonnier + un ECG interprété de moins de 18 mois + une épreuve d’effort interprétée de moins de 24 mois.

 


► CERTIFICATS MEDICAUX POUR LA COMPETITION 

CNKB-ANNES D’AGES & CERTIF.MEDICAUX-dec18
CNKB-autorisation de soins et-parentale
Autorisation médicale à des fins thérapeutiques

(*)  Le CNKB n’a pas d’agrément ministériel pour le moment donc ne peut pas organiser des combats de plein-contact. Ainsi le « pré-combat » est proposé à partir de la catégorie « cadet 2ème année » expérimenté (15 ans révolu).

Définition du pré-combat : Le pré-combat autorise la « frappe appuyée » mais le coup dur est interdit (c’est-à-dire sans recherche de hors de combat). Il est réservé à un combattant expérimenté. À la fin du combat, le combattant ayant le plus de points est déclaré vainqueur (c’est-à-dire : atteinte de cibles corporelles autorisées avec suffisamment de puissance). Pour les mineurs, cadet 2ème année (15 ans) et junior-B (16-17 ans) l’impact doit être très modéré à la face.

Définition du médium-contact : Les coups sont dits « lâchés » c’est-à-dire rebondissants avec vigueur sur la cible mais sans ébranler l’adversaire. Les 40-50 ans ne sont pas acceptés en « pré-combat » classe D et C. Ainsi un vétéran ayant un palmarès conséquent en médium-contact ou/et pré-combat cadet ou junior peut participer en pré-combat classe B et A et cela, à condition de ne pas avoir stoppé sa carrière de compétiteur de plus de deux années précédant l’activité compétitive en classe B ou classe A et cela jusqu’à la limite de 44 ans.

Partenaires